La NASA expliquera à toute l'humanité en juin 07 s'il y a des traces de la vie sur mars

NASA Space base, 07 juin 2018 jeudi à 02:00-p.m. Sur les résultats scientifiques obtenus à partir de la planète Mars curiosité Rover, le débat en direct sera hébergé par l'horloge américaine à midi à 02:00, la télévision de la NASA et le site Web de vivre des émissions du programme d'accueil scientifique Michelle Thaller, assistante Directrice des communications, le fera. Participants Directeur de la Division de reconnaissance du système solaire Paul Mahaffy, spécialiste de la recherche spatiale Jen Eigenbrode, Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Californie Assistant de recherche principal Chris Webster et mars Science Laboratory Project Scientist, JPL, Vasavada folk et Les scientifiques qui veulent participer au débat devraient envoyer leurs contacts, noms et numéros de téléphone à Nancy Jones à 01:00 PM, Nancy.n.Jones@nasa.gov mail address. Ces explications et discussions qui vont changer le sort de l'humanité sur terre comprendront l'importance dans l'histoire de la science. Des informations wikipedi détaillées sur le robot Curiocity Explorer ont été publiées ci-dessous. Planète Inişplanetary marsplanet iniş6 août 2012planetary cratère de coordination, 4 ° 36 ′ 0 ″ G137 ° 12 ′ 0 ″ D

Organisation Nasa
Principaux entrepreneurs Boeing, Lockheed Martin, MacDonald Dettwiler
Type de tâche Découverte
Date de lancement 26 novembre 2011
Fusée de porteur Atlas V 541
Emplacement de lancement Cape Canaveral
Durée de la tâche 686 mars Day (690 journée mondiale)
ID COSPAR 2011-070a
Page Web http://mars.JPL.NASA.gov/MSL/
Masse 900 kg
Pouvoir Générateur thermoélectrique à radio-isotope
Descente de planète
Planète Mars
Atterrissage sur la planète 6 août 2012
Coordonnées planétaires Cratère gale, 4 ° 36 ′ 0 ″ G137 ° 12 ′ 0 ″ D
La curiosité a révélé robot dans Mars Science Laboratory le 26 novembre 2011 à 10:02 (fuseau horaire de l'est)

Il a été lancé à partir de la station spatiale de Cape Canaveral et a atterri avec succès sur le Aeolis Paluszone dans le cratère de gale sur Mars le 6 août 2012 à 05:17 (UTC). [1] le site d'atterrissage de l'explorateur était à 2,4 km de la zone d'atterrissage de Bradbury, qu'il voulait cibler avec un parcours de 563 millions km. Les objectifs de l'Explorateur sont d'étudier le climat mars, sa géologie, et d'étudier s'il ya la vie sur mars avant, et s'il est possible d'explorer la possibilité de découvertes humanoïdes à l'avenir avec la localité de l'eau et la colonisation terrestre. [2] le mot «curiosité» signifie «curiosité» en turc.

Buts et objectifs

Comme indiqué dans le cadre du programme d'exploration mars, les principaux objectifs scientifiques de la mission Mars Science Laboratory sont d'étudier l'existence de la vie sur mars, d'étudier le rôle de l'eau et d'étudier la géologie de mars avec son climat. Cette mission sera également préparée pour la découverte de mars par les gens à l'avenir.

Tout en essayant d'atteindre ces objectifs, la curiosité a révélé que le robot a huit objectifs scientifiques de base;

  1. Détermination de la nature et de la quantité de composés organiques
  2. Détermination de la quantité de blocs de construction chimiques nécessaires à la vie, comme le carbone, l'hydrogène, l'azote, l'oxygène, le phosphore et le soufre
  3. Définir des propriétés qui peuvent représenter des processus biologiques
  4. Examen de la composition chimique, isotopique et minéralogique de la surface de mars
  5. Pour étudier la formation et le changement des processus de la roche et du sol
  6. Explorer l'évolution de 4 milliards ans de l'atmosphère de mars
  7. Examen de l'état actuel, de la distribution et de la transformation de l'eau et du dioxyde de carbone
  8. Pour caractériser les radiations de surface, y compris les radiations galactiques et les radiations cosmiques
 Propriétés
La mission principale de la curiosité Explorer robot est d'obtenir 23% de la 3893-Pound Mars Science Lab pour atteindre mars. Le reste du laboratoire scientifique de mars a été aménagé pendant cette mission de transport.

  • Dimensions: la curiosité a révélé robot pèse 899 kg total incl. 80 kg instrument scientifique. Le robot est 2,9 mètres de haut, 2,2 mètres de large et 2,2 mètres de haut.
  • Alimentation: la curiosité utilise le générateur thermoélectrique à radio-isotope comme source d'énergie, comme Viking 1 et Viking 2robots, qui explore avec succès mars en 1976.

Les systèmes d'alimentation radio-isotopique sont des générateurs qui produisent de l'électricité à partir de la pourriture naturelle du plutonium-238, qui est un isotope non dégradable de plutony. La chaleur est obtenue à partir de la dégradation naturelle de ce isotomy et converti en électricité par des thermocouples, de sorte que chaque saison est alimenté par jour et nuit. Il peut aussi maintenant être utilisé pour chauffer le système par des tuyaux de chauffage. Le combustible du générateur thermoélectrique de radio-isotope de la curiosité a été obtenu à partir de 4,8 kg de plutonium-238 a. B. D Energy Ministry. Chacun de ces plutonium est emballé dans 32 cubes d'environ une taille de délice (≈ 20 cm ³). Le générateur de puissance de la curiosité est le dernier, multi-mission radioisotopy thermoélectrique générateur développé par Boeing et Idaho National Laboratory. En plus du générateur thermoélectrique à radio-isotope conventionnel, il offre un processus de développement plus souple et plus robuste, et peut produire 125 watts d'électricité d'environ 2000 watts de puissance thermique. Le générateur thermoélectrique à radioisotope multi-mission commence à produire moins de puissance au fil du temps avec la dégradation du combustible de plutonium: l'électricité produite dans le cycle de vie minimum de 14 ans diminue à 100 watts. Cette alimentation produit 9 MJ d'électricité par jour, ce qui est plus que le quotidien 2,1 MJ du robot qui a été envoyé à mars et est produit par des robots qui reçoivent l'énergie de panneaux solaires. L'électricité produite par le générateur thermoélectrique à radio-isotope multi-missions charge deux batteries au lithium-ion rechargeables. Chaque batterie a une capacité d'environ 42 ampères-heures.

  • Chauffez le système rouge: la température peut être entre-127 à + 30 * C dans les secteurs possibles où la curiosité peut aller dans l'atterrissage. Par conséquent, le système Heat Red est de 60 m de long, qui est situé dans le MBL, qui aide à maintenir les systèmes sensibles à des températures optimales, et est un système de tuyauterie pompée par liquide. [3] une autre méthode utilisée pour chauffer les composants internes consiste à utiliser la chaleur résiduelle des autres unités et des unités ÇYRTJ à l'intérieur du véhicule. Une autre caractéristique de l'IRS est de refroidir les unités si nécessaire. 3
  • Ordinateurs: il existe deux ordinateurs d'exploration intégrés identiques appelés l'unité de calcul de l'Explorateur. Afin d'empêcher l'ordinateur de provoquer un arrêt important, comme dans d'autres engins spatiaux, la mémoire est utilisée pour résister à l'extrême rayonnement de l'espace. La mémoire de chaque ordinateur a 256 kbeeprom, 256 Mo DRAM et 2 Go de mémoire flash. [4] l'EEPROM 3 Mo est plus puissant que Mars Exploration Rover, avec 128 Mo de DRAM et 256 Mo de mémoire flash. 5

La curiosité vous permet de communiquer avec le monde directement ou par le biais de trois satellites en orbite autour de mars.
  • Communication: la curiosité a deux possibilités de communication: un émetteur-récepteur de bande X qui peut communiquer directement avec le monde et la radio de mars UHF Electra-Lite définie par logiciel pour communiquer avec le vaisseau spatial tournant autour de mars (Orbiter). La communication avec les engins spatiaux en orbite est considérée comme la voie de communication principale probable de l'Explorateur en raison des antennes plus fortes et plus grandes des véhicules orbitaux. 10
  • Systèmes de mobilité: comme dans les robots explorateurs précédents (Mars Exploration Rover, Mars Pathfinder) les six roues de la curiosité sont connectés au véhicule avec un système de suspension de camion. Le système d'amortisseur d'autres robots explorateurs a également été utilisé comme une équipe d'atterrissage cette fois. les roues de la curiosité sont significativement plus grandes que les deux types de robots qui ont déjà atterri sur mars. Le dos (profil) de chaque roue est conçu pour être un tription. Mais ils laissent des traces de mars sur la surface du sable. Ces pistes sont utilisées pour prédire la longueur du chemin d'accès qui est navigué par les caméras de l'Explorateur robot. La trace est le code Morse pour "JPL" (•—•–• •-• •). 14
La stratégie d'analyse globale de l'échantillon vise à identifier les objets qui intéressent les caméras à haute résolution. Si une surface particulière est dans la zone d'intérêt, la curiosité peut vaporiser une petite partie de la surface à l'aide d'un laser infrarouge et d'examiner la structure de la roche ou le sol. Si la partie que vous examinez est intéressante, le robot peut se pencher de plus près sur cette partie à l'aide d'un microscope et d'un spectromètre à rayons X à l'aide de son bras long. Si les scientifiques veulent une analyse plus poussée, la curiosité peut percer de gros morceaux de roche et envoyer des échantillons en poudre au laboratoire d'analyse appelé Sam à l'intérieur du robot. Ce laboratoire a une capacité d'échantillonnage de 74 tasses.

Caméra de mât (Mastcam)

Le système Mastcam offre des services d'imagerie à spectre multiple et en couleurs réelles avec deux caméras. Les caméras peuvent capturer des images en couleurs réelles à 1600 × 1200 pixel résolution et enregistrer la vidéo 720p. Une de ces deux caméras Mastcam est une caméra à angle moyen avec une focale de 34mm et un champ de vision de 15 degrés. L'autre appareil photo est une caméra à angle étroit avec une focale de 100mm, 5,1 degrés de champ de vision. Les deux caméras ont 8 Go de mémoire pour stocker plus de 5500 images RAW et peut compresser des données en temps réel sans perte. Les caméras ont la capacité d'auto-focus de 2,1 mètres à l'infini. En plus du filtre fixe RGGB Bayer modèle, chaque appareil photo a une roue de filtre à huit positions. Alors que le filtre Bayer réduit la quantité de lumière visible, les trois autres couleurs ont généralement un effet minime sur les observations transparentes et infrarouges.

Ensemble chimie et caméra (ChemCam)

ChemCam est la partie de l'équipement de télédétection du robot et comme son nom l'indique, ChemCam contient deux équipements différents: spectroscope d'analyse guidée par laser (libs) et télescope micro Viewer Rmy. La tâche du spectroscopic est de découvrir les éléments de la pierre et du sol, et la tâche du télescope Rmy est de fournir aux scientifiques des images à haute résolution prises de la pierre et du sol. Le spectroscope peut cibler une pierre ou un sol jusqu'à 7 mètres, avec l'aide d'un laser infrarouge pour isoler et vaporiser les petits morceaux et observer le spectre de la lumière qui sort de la pierre évaporée. ChemCam a la capacité d'enregistrer jusqu'à 6144 différentes longueurs d'onde de la lumière ultraviolette, infrarouge et visible. Les ingénieurs de ChemCam visent à calculer la composition de près d'une douzaine de fragments de roches par jour. Le télescope Rmy prendra des images des échantillons que le spectroscope a analysés. Le télescope Rmy peut analyser des objets jusqu'à 10 mètres de distance et avoir un champ de vision de 20 cm. ChemCam Equipment a été développé par le laboratoire national de Los Alamos et le laboratoire français de CESCR.

Caméras de navigation (navcams)

 

Première photo haute résolution prise avec les caméras de navigation.

Une autre photo haute résolution prise avec la caméra de navigation.

Le robot curiosité Explorer a deux caméras de navigation noir et blanc double monté sur le dessus. Les caméras ont une image stéréoscopique en trois dimensions de capture en utilisant un champ de 45 degré de vue et de la lumière. Ces caméras utilisent le format de compression d'image.

Station de surveillance du périmètre de l'Explorateur (REMS)

La station de surveillance du périmètre de l'Explorateur (REMS) contient l'équipement nécessaire pour mesurer l'humidité, la pression, la température, la vitesse du vent et le rayonnement ultraviolet sur mars. Cet équipement est un paquet météorologique, y compris l'acheteur ultraviolet, donné à la NASA par le ministère de l'éducation en Espagne. L'équipe de recherche est dirigée par Javier Gómez-Elvira du centre de astrobiologie à Madrid, et l'Institut météorologique finlandais fait partie des partenaires. Tous les récepteurs de l'équipement sont placés autour de trois éléments: les deux tuyaux sont sur le dessus du robot, le récepteur ultraviolet (UV) sur le dos du robot et l'unité de contrôle de l'équipement (ICU) est à l'intérieur du robot. La station de surveillance de l'environnement Explorer vise à fournir de nouveaux conseils sur la circulation générale de mars, les systèmes d'air micro-échelle, le cycle hydrologique local, le potentiel destructeur du rayonnement UV et la vie souterraine.

Caméras de prévention des risques (hazcams)

Il ya quatre paires de caméras de navigation noir et blanc appelé le robot Hazcams. Deux d'entre eux sont devant, deux derrière. Ces caméras ont été développées pour éviter les risques et dangers potentiels lorsque le robot est en mouvement. Les caméras utilisent la lumière visible pour capturer des images 3D stéréoscopiques. Les caméras ont un champ de 120 degrés de vue et peut cartographier la zone jusqu'à 3 mètres de l'avant du robot. Les images capturées sont analysées par un logiciel dans le robot, permettant au robot de faire un choix sûr.

Viseur mars Lens (Mahli)

Brièvement appelé le Mahli, cette caméra est monter au bras robotique de l'Explorateur et peut prendre une image microscopique de la roche et le sol. Il peut également prendre jusqu'à 14,5 micromètres par pixel, tout en obtenant des images en couleurs réelles de 1600 × 1200 pixels. La longueur focale de mahlı est comprise entre 18,3 mm et 21,3 mm et a une portée de 33,8-38.5 degrés de vue. Il a l'éclairage LED blanc et ultraviolet pour être en mesure d'afficher dans l'obscurité. Mahlı peut enregistrer à la fois RAW et en temps réel Lossless images JPEG.

Spectromètre à rayons X à particules alpha (APXS)

Cette machine gardera des échantillons de radiation avec des particules alpha et cartographiera le spectre des rayons X pour déterminer la composition des spécimens. Cet équipement de curiosité a été développé par l'Agence spatiale canadienne. La société canadienne de l'espace, MacDonald Dettwiler, promoteur du Canadarm et de RADARSAT, était responsable de la conception de cet équipement. L'équipe de apxs a des scientifiques des universités de Guelph, du Nouveau-Brunswick, de l'ouest de l'Ontario, de la NASA, de Californie, de San Diego et de Cornell.

Chimie et Mineralscience (chemin)

Le chemin X-Ray est un équipement chimique et minéralogique qui agit comme une diffraction de poudre et fluorescent. Chemin est l'un des quatre spectromètres. Il déterminera la quantité et la quantité de minerais sur mars. Il a été développé par David Blake et le Jet Propulsion Laboratory du NASA Ames Research Center. Les échantillons de poussière que le robot a recueillis à travers les roches seront vidés dans un tube sur le véhicule. Les rayons X seront conservés sur cette masse de poussière et les structures cristallines des minéraux seront ainsi analysées.

Exemple d'examen sur mars (Sam)

L'équipement de Sam analysera l'atmosphère et les gaz organiques des échantillons de roches. Il existe des outils dans l'équipement développé par la NASA Goddard Space Flight Center, laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques (Lisa) et abeilles robotique. Les trois éléments principaux de l'équipement sont: spectromètre de masse à quatre pôles (Qms), chromatographe en phase gazeuse et spectromètre laser réglable. Ces outils détermineront la proportion d'isotopes de l'oxygène et du carbone dans le dioxyde de carbone, ainsi que la quantité de méthane dans l'atmosphère.

DETECTEUR d'Evaluation des radiations (RAD)

Le détecteur d'évaluation des radiations (RAD) a été le premier équipement à être utilisé dans 10 équipements MBL. Sa première mission consistait à caractériser le rayonnement à l'intérieur du vaisseau spatial pendant le vol. Une telle mesure n'a jamais été effectuée à l'intérieur du vaisseau spatial, et l'objectif principal était de déterminer la façon de vivre et de protéger l'avenir pour un vol humanoïde possible. Sa deuxième mission consistait à mesurer le rayonnement sur la surface dès qu'il a atterri sur mars. Développé par la NASA et l'Agence spatiale allemande RAD Southwest Research Institute et développé dans Christian-Albrechts-Universität zu Kiel.

Flux dynamique de neutrons (Dan)

Cet équipement est une source de neutron pulsée et un détecteur pour détecter l'hydrogène ou la glace et l'eau sur la surface de mars. Développé par l'Agence spatiale russe.

Mars Landing Viewer (Mardı)

Caméra Mardı

Au moment de l'atterrissage à la surface de mars, le Mardı a pris des photos en deux minutes avec une résolution de 1600 × 1200 pixels, 1,3 millisecondes d'exposition jusqu'à ce qu'il atterrissait à partir de 3,7 km. Le Mardı a une capacité de 8 Go qui peut stocker jusqu'à 90 degrés de vision et plus de 4000 images RAW.

Bras robotique

La partie à l'extrémité du bras robotique contient cinq pièces d'équipement.

La curiosité a un bras long avec une longueur de 2,1 mètres et une longueur de 350 degrés autour de lui qui transporte cinq parties différentes. Ce bras se compose de trois articulations et peut s'étirer vers l'avant. Ce bras robotique pèse 30 kg et est d'environ 60 cm de diamètre. Le spectromètre à rayons X (APXS) et l'équipement de la visionneuse de lentilles mars (Mahlı) sont sur ce bras. D'autres pièces supplémentaires sur le bras sont les outils pour mettre les échantillons obtenus à partir des perceuses pulsées, des brosses et des poudres dans le tube.

Comparaisons

Curiosité (à droite), esprit/opportunité (à gauche) et séjour (Centre), 12 mai 2008

La curiosité a une capacité de transport avancée pour transporter l'équipement scientifique sur mars. C'est le quatrième robot que la NASA a envoyé sur mars depuis 1996. Précédent succès robots mars: Séjourneur (2004), esprit (2004-2010) et l'occasion (2004-présent). La curiosité est plus grande que les autres robots mars avec 2,9 m de longueur, 2,7 m de largeur et 2,2 m de hauteur. Le leader du Beagle 2 est très excité de voir le nombre de techniciens après l'atterrissage de la curiosité parce qu'il n'avait que quatre personnes. Le coût de la curiosité a été 25 fois plus que le coût de Beagle 2, mais le Beagle 2 a disparu après avoir été libéré par Mars Express. Le cratère de gale que le robot a découvert était similaire aux parties du Connecticut et du Rhode Island.

Nouvelles et impact culturel

Les premières images envoyées de la surface de mars ont été libérées le 5 août 2012, ainsi que diverses interviews de la NASA TV. Au cours de la diffusion en direct, le site Web de la NASA s'est effondré pendant un certain temps sur l'intensité extrême. Environ 1000 personnes se sont rassemblées dans le New York Times Square et ont regardé l'atterrissage de la curiosité en direct sur l'écran géant. Landing Officer Bobak Ferdowsi est devenu l'Internet mimi avec des cheveux de style Mohawk et a remporté 45 000 nouveaux adeptes sur Twitter. Le 13 août 2012, le Président américain Barack Obama a appelé la NASA de la Force aérienne et a félicité l'équipe de curiosité sur «vous êtes des exemples de la créativité américaine. C'est une réalisation vraiment grande», at-il dit. La curiosité est le compte des médias sociaux de l'Explorateur robot. Au 21 octobre 2015, il a plus de 2 millions adeptes. 15

Photos

   

admin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.